Rechercher dans le blog

mon diagnostic capillaire

17 Mars 2012

Nos ancêtres les gaulois

Par Bellebene | les catégories : La communauté, Débat Ce billet a suscité : 5 commentaires

asterixVous savez cette phrase...

On l'a apprise à mon grand père,

A ma mère,

A moi même

Et à qui encore?

Cette phrase, nos ancêtres les Gaulois, cette phrase me tue....

2012, année des élections présidentielles, on en prend plein la patate, il faut le dire....

Les noirs ceci, les minorités cela, Affaire Elle par ci, claude guéant par là.

Ce n'est pas comme si je n'étais pas préparée, les élections, c'est toujours pareil, on tape sur tout ce qui bouge et sur le plus faible socialement et économiquement en particulier.

 

Mais cette année, il y a un truc en plus. 

En 2007, quand le nabotin a été élu, j'étais enceinte. J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps peut être, mais je me sentais capable d'élever mon enfant, mes futurs enfants dans ce pays. Comme mes parents l'ont fait avant moi. Je me disais, "oh, l'essentiel c'est qu'il sache qui il est, d'où il vient". Que je le console quand on lui dira des choses bizarres à l'école. Je me disais qu'il suffirait tout simplement que je lui redonne confiance en lui. Je me sentais capable de faire de lui un homme bon, respectueux, intelligent, qui se sentirait autant chez lui ici qu'ailleurs.

 

Mais là, il y a un truc en plus

2011 et 2012 ont été pour moi et pour ma famille des années particulièrement difficiles. Ma soeur, étudiante,  a été victime de discriminations à l'embauche, d'intimidations et de menaces. Pour la première fois dans l'histoire de notre famille, nous serons trainés dans les tribunaux pour nous être battus contre les injustices, contre cette injustice.

Je ne vous parle que des aspects positifs de l'ouverture de la boutique, et je suis passée sur énormément de choses, de phrases telles que "une boutique dans le 9ème? vous êtes sure? mais enfin, ce n'est pas un quartier pour votre cible?" "Vous voulez louer ici? oui/ vous avez des garanties? oui/ Et vous faites quoi comme business? / Ah ? / envoyez nous votre dossier... jamais de réponses....

Je ne vous parle pas de la situation au Congo, de l'instabilté politique au Sénégal, un phénomène inédit. Du paradoxe de la richesse de ce continent que je fuis depuis des années (pour tout un tas de raison personnelles que vous épargnerai), et qui a besoin de nous pour se développer.

Je vous avais déjà parlé ici et là de mes reflexions et de mes doutes sur mon avenir en France, cette année, cette question est plus que jamais d'actualité et se resume en une phrase : 'Nos ancêtres les gaulois'.

Est ce qu'on va aussi apprendre cette phrase à mon fils à l'école?

Dans cet environnement aussi hostile, je me demande comment vous faites pour accompagner vos enfants dans la constuction de leur identité ? Si vous avez un secret, je suis preneuse. Le débat est ouvert

 

 

 

 

Crédit image : hachette via google images
edit : les commentaires sont modérés et seront publiés après lecture, merci de votre compréhension.
ps du 22 mars 2012 : ce billet a été écrit bien avant les évenements de Toulouse et le coup d'état au Mali. Je n'ai même pas envie d'en parler tellement je suis sous le choc. On va en baver mes amis, mais l'essentiel est d'en être conscients. Attachons nos coeurs, travaillons, avançons.
Related Posts Plugin for WordPress,
Blogger...

Les commentaires :

  1. Par Sandra Samedi 17 Mars 12 à 12h02

    Très bel article. Il m'a beaucoup touchée, car je suis moi-même martiniquaise, et je vis depuis toujours un dilemme. Etre française, caribéenne et moi-même ;-) Même problème pour ma fille, qui a 18 ans, bachelière et a refusé d?aller faire ses études en France. Elle ne se reconnait plus dans ce pays? Ce que tu écris, est vrai. On stigmatise de plus en plus la différence de l?autre en France. Cette campagne présidentielle est merdique. Au lieu de stimuler les gens, de leur donner envie d'arriver à changer les choses, les candidats surfent sur les vieux ressorts de la peur. Peur de la crise. Peur de l'autre. Peur de tout. Comment un peuple qui a peur peut-il avancer ? En fait ils font exprès, ils veulent formater la tête des gens, leur inculquer ce qu'ils doivent penser, comment agir...Manipulation. Et le pire c'est que ça marche ! Déboussolés, ballotés, les français ne savent plus quoi faire. Et accueillent "l'étranger bouc émissaire" de plus en plus mal. Ils deviennent de plus en plus racistes. Oui, et chaque fois qu?on le leur dit, c?est épidermique ils refusent qu?on leur dise ça ! C?est une des raisons qui font que je souhaite quitter la France et m?installer en Amérique du Nord.
    Ils semblent aussi oublier (c?est pratique) que c?est eux qui ont cherché de la main d??uvre étrangère que ce soit en Afrique et aux Antilles avec le Bumidom (cf. : https://onecaribbeangirl.blogspot.com/2011/08/en-un-mot-quitter-la-france.html) So what ? On appelle les gens ils bossent et puis retournent chez eux ? Très drôle?

  2. Par Saadia Lundi 19 Mars 12 à 12h21

    Bonjour Clarisse,
    Encore une fois, je suis avec toi dans ce que tu décris et dans des craintes, et elles vont de paires avec la politique actuelle de stigmatisation et provoque des réactions violentes comme on a eu pu le voir ce matin à Toulouse.
    Je ne comprends pas !!! On est tous allés à l'école, on a tous étudié la guerre 39-45 et ses abus, alors pourquoi s'acharnent ils à diviser les communautés?
    Etant d'origine marocaine, je suis horrifiée et je me sens particulière blessée de ces attitudes, nous qui avions la fierté de vivre dans le pays des droits de l?homme!!!
    Ce matin je me disais en regardant les infos, que si un autre second tour se présentait sous la même forme qu'en 2002 (Le Pen/Chirac) je ne suis pas sûre que Chirac passerait aujourd'hui!!
    Bref, comme tu peux le voir tes craintes sont aussi les miennes, à l'heure où j'ai envie de donner la vie, est ce cette vie là que j'ai envie d'offrir ???

  3. Par karine letort Mercredi 21 Mars 12 à 23h52

    Bonjour Clarisse,

    Avec mes enfants métisses, j'ai le même ressenti, la même colère sur cette montée de l'intolérance ces dernières années.
    Et parfois, on me fait sentir que je suis une traite, que je suis passée dans l'autre camps! Sommes-nous en temps de guerre dans ce pays? Certains aspirent à la division basée sur la différence de couleur de peau au lieu de l'Union de toutes ces richesses culturelles qui composent la France.
    Malgré ce constat dramatique, j'ai beaucoup d'espoir, déjà pour les élections.
    Et puis, en tant qu'enseignante gauloise,tous les jours je peux parler de tolérance et du respect des différences aux enfants.
    C'est avec les jeunes que l'on pourra faire évoluer les consciences positivement.
    Cela semble un combat sans fin mais il est primordial!

    karine de Toulouse

  4. Par Marie Jeudi 22 Mars 12 à 13h25

    Bonjour,

    Je partage en tous points tes craintes et questionnements. Je ne suis pas encore maman, mais bientôt diplômée, lassée d'être toujours les boucs émissaires de ce pays et cette envie grandissante de retourner sur mon continent pour contribuer à son développement. Je pense qu'il faut se recentrer sur nous, se réapproprier notre identité, et ne plus nous contenter de nous regarder à travers les yeux des autres. Le jour où notre identité sera évidente pour nous-même et pour l'autre, je pense qu'on pourra avancer.

  5. Par adandozan Vendredi 23 Mars 12 à 05h14

    Miss moi j'ai fuit la France et je ne regrette pas du tout.
    Ce n'ést pas l'eldorado ailleurs, il n'y a pas de paradis sur terre. mais c'est mieux que la france.
    J'ai essayé aussi léntreprenariat mais c'est peine perdue en France.
    Je vis au Canada dans une petite ville je mange plus de mets africains que j'en ai jamais mangé en 10 ans en France. Il a des magasins Africains dans différents quartiers (pas seulement les quartiers sales et populaires) de la ville, propres, tenus par des africains (pas des arabes ou chinois) avec de vrais produits africains.

    Le racisme est beaucoup moindre surtout coté anglophone.
    Mon conseil á toutes les minorités visibles en France, fuyez si vous le pouvez et pendant qu'íl est encore temps. Vous n'avez encore rien vu. Les français sont des collabos dans l'áme et des racistes finis.

    Essayez dáutres parties du globe, retournez en Afrique si vous le pouvez. Vaut mieux vivre qu'etre dépressif dans ce pays.

    Depuis 150000 ans que l'homme moderne est apparu en Afrique, il a toujours migré quand les conditions devenaient difficles. Il ne faut pas hésiter á partir!!!!

Ajouter un commentaire :

Vos coordonnées